Backès

  • LIVRE « 40 ANS D’ÉMANCIPATION … POUR MIEUX RECOLONISER ? » Version Hexagone

    Publié le 29 février 2024. 272 pages A5. 16€
    VENTE EN LIGNE (16€ + frais de port) :
    POP UP PACIFIC STORE

    Ventes groupées, militantes, associatives :
    contacter  lindependant.knc@gmail.com

    EGALEMENT DISPONIBLE en Nelle CALEDONIE (1950F CFP)
    GRAND 
    NOUMÉA :
    - Librairie Calédo Livres 
    (21 Rue Jean Jaurés, place des cocotiers, Nouméa)
    - Librairies, Grandes surfaces, tabacs : ils l'ont ou le commandent pour vous à Book'in.

    BROUSSE : 

    La Foa > Librairie La Bulle
    Bourail > Librairie Charlemagne
    Poindimie > La case aux trésors & Nina boutique
    Koumac > Librairie As De Trèfle
    VKP > à KONE, New Wave Music & Fabrice Maintenance

    VENTE PAR CORRESPONDANCE en NC :
    via BOOK'IN 
    (frais de port) : commander
    ici

    QUELQUES BELLES RENCONTRES ET ÉCHANGES ...

            .

     

     

     

     

  • LIVRE « 40 ANS D’ÉMANCIPATION … POUR MIEUX RECOLONISER ? »

    Sommaire knc 40 ansCouv4 knc 40 ans

     

    DISPONIBLE en Nelle CALEDONIE (272p / Format A5 / 1950F CFP)

    GRAND 
    NOUMÉA :
    - Librairie Calédo Livres 
    (21 Rue Jean Jaurés, place des cocotiers, Nouméa)
    - Librairies, Grandes surfaces, tabacs : ils l'ont ou le commandent pour vous à Book'in.

    BROUSSE : 
    La Foa > Librairie La Bulle (n'a pas donné suite...)
    Bourail > Librairie Charlemagne (commander en magasin)
    Poindimie > La case aux trésors & Nina boutique
    Koumac > Librairie As De Trèfle
    VKP > à KONE, New Wave Music & Fabrice Maintenance

    VENTE PAR CORRESPONDANCE via BOOK'IN (frais de port) : commander ici

    DISPONIBLE le 29 février dans L'HEXAGONE (16€ + frais de port)
    à POP UP PACIFIC STORE, Bordeaux (frais de port) : commander ici
    - Achats groupés et/ou pour revente (associations, étudiants, etc)
     
     contacter lindependant.knc@gmail.com

    QUELQUES BELLES RENCONTRES ET ÉCHANGES ...

            .

     

     

     

     

  • GORO - UNE HISTOIRE SULFUREUSE

    GORO - UNE HISTOIRE SULFUREUSE

    1853 : prise de possession du territoire, l’ensemble des terres est confisqué (dont Goro) par l’État français.

    1920/1936 : l’État français vend des mines, dont celles de Goro, à des sociétés minières japonaises.

    1945 : l’État français confisque (2nde fois) les mines de Goro, aux japonais cette fois, avec tous leurs biens, et les attribue au BRGM

    1966 : De Gaulle visite la NC, promet une 2nde usine de nickel, missionne le BRGM pour former avec Inco la Société Cofimpac : INCO apporte les moyens et un procédé de traitement, le BRGM apporte le gisement et garde 60 % des actions (!!). Mais la baisse des cours fait capoter le projet.

    1992 : l’État français, sous pression de la province Sud, revend (2nde fois) Goro, via la filiale Sopromines du BRGM, pour 3 milliards de FCFP... à INCO et prend au passage modestement cette fois une participation de 10 % des actions de Goro Nickel. Le but de cette précipitation ? Peut-être prendre de vitesse le développement de l'usine du Nord, pour qu'elle échoue faute de main d'oeuvre qualifiée locale entre autres ?

    Valeur estimée du gisement de Goro : 366 millions de tonnes sèches à 1,59 % de nickel contenu, soit 5,8 millions de tonnes de nickel métal, et donc 32 mois à 3 ans de consommation mondiale : à 60.000 tonnes de nickel par an (capacité prévue), cela fait un siècle de production.

    Lire la suite

  • LE NON-PROJET DU 'NON'

    1/ L’Accord De Nouméa prépare à l’indépendance !

    Il faut tout d'abord le poser et le marteler, l’ADN est clairement orienté vers la préparation de l’indépendance. Citations :
    - «  un partage de souveraineté avec la France, sur la voie de la pleine souveraineté » (…) «  La France est prête à accompagner la Nouvelle- Calédonie dans cette voie ».
    - La « reconnaissance de sa souveraineté [du peuple Kanak -ndlr], préalable à la fondation d'une nouvelle souveraineté, partagée dans un destin commun ».
    - « une solution négociée, de nature consensuelle, pour laquelle ils appelleront ensemble les habitants de Nouvelle- Calédonie à se prononcer ».
    - « Les institutions de la Nouvelle-Calédonie traduiront la nouvelle étape vers la souveraineté »
    - [les compétences régaliennes -ndlr] « resteront de la compétence de l’État jusqu'à la nouvelle organisation politique résultant de la consultation des populations intéressées. »
    - « des Néo-Calédoniens seront formés et associés à l'exercice de responsabilités dans ces domaines, dans un souci de rééquilibrage et de préparation de cette nouvelle étape. »
    - « L’État reconnaît la vocation de la Nouvelle-Calédonie à bénéficier, à la fin de cette période, d'une complète émancipation ».

    Lire la suite